Gestion du changement

Gestion du changement

Le français manquerait-il de vocabulaire?

Pourquoi appeler gestion de changement un processus de gestion de transition qui n’adresse en fait qu’une partie minime seulement de l’enjeu de changement. Quand une entreprise investit des millions de dollars pour abriter ses pratiques d’affaires dans des processus qui se veulent désormais intégrés, automatisés et standardisés, c’est qu’elle a un but précis. La réelle mesure du succès est trop souvent seulement financière.

...suite

Culture ou parlure?

Culture ou parlure?

Le Devoir publie sous la plume de Robert Dutrisac:

 

Plaidoyer pour le libre-choix de la langue d’enseignement au cégep

 

Pourquoi changer le système?

D’entrée de jeu, le CSLF signale dans son rapport que seulement 5 % des francophones s’inscrivent au cégep anglais, un phénomène qui serait stable depuis 1998. Les allophones, quant à eux, sont plus nombreux à choisir le cégep français qu’il y a dix ans: 43,8 % en 1998, contre 64,2 % en 2009.

Pour moi, c’est du gros bon sens de laisser choisir la langue d’enseignement rendu à ce niveau. Faire encore tout un plat avec le français dans les CEGEPs alors que la documentation élémentaire sur trop de sujets n’est disponible qu’en anglais et alors que l’internet offre des contenus en anglais beaucoup mieux structurés et documentés, c’est de l’hypocrisie. Même à l’Université, il y a quelques années, je me suis fait servir un « franglais » bourré de fautes par des profs soi-disant francophones.

...suite